[Chronique] 100 000 canards par un doux soir d’orage

Auteur: Thomas CarrerasCapture-canard

Éditeurs: Sarbacane

Collection: Exprim’

Date de parution: 7 janvier 2015

Pages: 300 pages

ISBN: 978-2-84865-757-8

« Quand Ginger, 18 ans, débarque à Merrywaters -le bled le plus paumé d’Angleterre- pour assister à un festival de musique, elle est loin de se douter que les canards seront aussi nombreux dans le coin. Ni qu’ils commenceront à l’espionner… »


Mon avis:

Ce livre m’intriguait beaucoup, et depuis très longtemps! Tous les avis que j’avais pu voir étaient positifs, et pourtant, je voulais vraiment me faire mon propre avis. Pour moi, ce livre est vraiment unique, l’univers est totalement déjanté, et je pense que c’est pour ça que je l’ai autant aimé!

Dans ce livre, nous allons à la rencontre de Ginger, une jeune fille de 18 ans, passionnée par la musique. Elle se rend donc seule à Merrywaters, le « bled le plus paumé d’Angleterre » afin d’assister au Nightfest, un festival de musique.

Comme elle a besoin d’argent et d’un toit pour deux semaines, elle parvient à se faire embaucher dans un pub en tant que serveuse. Mais, peu après son arrivée, des choses étranges se passent et Ginger commence à douter de l’innocence et de la naïveté des canards…

Les personnages sont vraiment attachants. J’ai adoré tout de suite Ginger, on arrive facilement à s’identifier à elle. Elle a un sens de l’humour délirant, et des expressions bien à elle! Tous les personnages sont différents et de tous les styles; du général Sawyer, à la jeune Eileene en passant par la psychopathe Lady Quackinston, tous semblent occuper une place importante et ont un rôle déterminant pour la suite des événements.

La trame de ce livre d’ailleurs est carrément hallucinante -qui aurait eu l’idée de faire des canards des ennemis terriblement dangereux?- et m’a fait exploser de rire de nombreuses fois! Je trouve que Thomas Carreras a vraiment fait un travail exceptionnel sur ce livre, il a tellement d’idées dingues… Ce livre peut vous faire passer du rire à l’horreur en une phrase! Il est parfois super glauque, mais c’est ce qui fait son charme!

100 000 canards m’a fait passer un très bon moment de lecture, sans prise de tête. Je recommande vraiment ce livre à tous, que j’ai pour ma part adoré -je pense que vous l’aviez deviné!

Ma note: 9/10

Publicités

3 commentaires sur « [Chronique] 100 000 canards par un doux soir d’orage »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s