[Chronique] La Sélection

Auteur: Kiera Cassla-selection,-tome-1---la-selection-945412-250-400

Éditeurs: Robert Laffont

Collection: R

Date de parution: 24 avril 2012

Pages: 343 pages

ISBN: (en cours)

Résumé: Elles sont trente-cinq jeunes filles: la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le coeur du prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’oeil des caméras… Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…


Mon avis:

C’est donc après avoir fini un contemporain que je me suis lancée dans une dystopie et pas n’importe laquelle: La Sélection. Le tome 4 est sorti il y a peu et moi, bien évidemment, j’ai attendu que toute la série sorte pour la commencer… Quoi de plus normal?

Je ne sais pas si cette dystopie est encore à présenter mais -au cas ou- je la présente quand même. Dans ce roman, nous rencontrons America, une jeune fille qui est issue de la caste 5 (caste des artistes et des milieux « modestes »). La famille d’America et Aspen (avec qui elle vit un amour secret) va insister pour qu’elle participe à La Sélection, un énorme jeu de télé-réalité dont les 35 participantes cherchent à conquérir le cœur du prince Maxon.

America est donc retenue et va contre son gré au palais pour participer à La Sélection. La rencontre d’America avec le prince Maxon va changer sa vision des choses et ses à priori sur ce dernier; et va déterrer un désir interdit dans le cœur de la jeune fille.

Tout d’abord, je trouve les ressemblances avec Hunger Games frappantes. Déjà, le principe des Castes [de la Caste 8 ou vivent les sans abris, à la Caste 1 ou vivent les membres de la famille royale]. Dans Hunger Games, ce sont les Districts. Et également la population « piochée » au hasard pour participer à un jeu télévisé. Mais, ces ressemblances ne m’ont pas dérangé car un petit quelque chose différenciait tout à chaque fois.

J’ai trouvé l’histoire mettait un peu de temps à se mettre en place. Le début ne m’a pas vraiment convaincue; je met ça sur le dos d’Aspen (il m’a énervée à un point phénoménal!). Mais dès que America est arrivée au palais, je n’ai pas pu lâcher ce livre; il m’en fallait toujours plus.

J’ai commencé à vraiment aimé ce livre -au point d’en devenir accro- quand le prince Maxon est arrivé. Je l’ai tout de suite adoré (je suis faible…). Il est la caricature du jeune homme parfait. Beau, intelligent, mignon, drôle et un peu boulet à la fois, on ne peut que tomber amoureuse de lui. Il m’a d’ailleurs beaucoup fait rire. Il ne savait pas comment se comporter avec les filles et j’ai trouvé ça adorable. (« C’est le moment pour vous tapoter l’épaule? »).

Outre Maxon, j’ai aussi aimé les autres personnages que je trouvais bien construits. J’avais peur de trouver America niaise et pénible mais pas du tout (au contraire, même). J’ai aussi bien aimé son amie Marlee qui semblait être une des seules concurrentes sympathiques (en tout cas la plus sympathique n’était sûrement pas Céleste que j’aurais bien égorgé moi-même).

Dans la lignée des personnages que j’aurais bien égorgé moi-même, je pourrais rajouter Aspen. (SPOILER!) Il ose -sous un prétexte minable- abandonner Ame et réapparaître comme si de rien n’était? Il faudrait vraiment lui apprendre les bonnes manières! S’il te plaît America, ne te laisse pas faire! (FIN DE SPOIL!)

Donc, (malgré ce personnage chiant au possible), j’ai trouvé que l’histoire était vraiment bien menée et originale (même si comme je le disais tout à l’heure, plusieurs détails s’apparentaient clairement à Hunger Games). J’ai vraiment hâte de continuer cette saga (le tome 2 et 3 figurent déjà dans ma PAL) pour retrouver America et Maxon et voir qui sera l’élue!

« Lorsque ses lèvres s’aventurent dans mon cou, je souffle :
– Ils vont te tuer si tu fais ça.
– Et je vais mourir si je ne t’embrasse pas. »

Ma note: 4,25/5

N.B: les notes se font maintenant sur 5 pour plus d’objectivité.

Publicités

9 commentaires sur « [Chronique] La Sélection »

  1. Je suis faible aussi . J’a fini la saga et comment dire ,c’est un énorme coup de coeur . A part les deux derniers tome que j’ai aimé mais un peu moins que la vrai histoire de la sélection. Car cela parler de sa fille et l’histoire n’est donc celle de America . Même si au fond c’est encore un peu celle de America car on parle d’elle .

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s