[Chronique] Tous nos jours parfaits

Auteur: Jennifer Niventnjp

Éditeurs: Gallimard Jeunesse

Collection: /

Date de parution: 2015

Pages: 384 pages

ISBN: 978-2070663330

Résumé: Quand Violet et Finch se rencontrent, ils sont au bord du vide, en haut du clocher du lycée, décidés à en finir avec la vie. Finch est la « bête curieuse » de l’école. Il oscille entre les périodes d’accablement, dominées par des idées morbides et les phases « d’éveil » où il déborde d’énergie. De son côté, Violet avait tout pour elle. Mais neuf mois plus tôt, sa sœur adorée est morte dans un accident de voiture. La survivante a perdu pied, s’est isolée et s’est laissée submerger par la culpabilité. Pour Violet et Finch, c’est le début d’une histoire d’amour bouleversante : l’histoire d’une fille qui réapprend à vivre avec un garçon qui veut mourir.

Mon avis:

Tous nos jours parfaits. Répétez plusieurs fois ces quatre mots, imprimez-les dans votre mémoire, et ne les oubliez jamais. Ensuite courrez dans votre librairie la plus proche et, sans poser de question, achetez ce livre.

Et j’exagère à peine.

Je sens que ça va être très dûr de parler de ce livre. Tout d’abord parce que moi-même je ne sais pas ce qu’il s’est passé en moi quand je l’ai lu. Un mélange de bouleversement, d’horreur, de compassion, et de bonheur. Beaucoup de bonheur, et beaucoup d’horreur. Deux sentiments aux antipodes, et pourtant.

Ce livre nous parle de Finch, un adolescent d’apparence fêlé, bizarre, différent. Il enchaîne les visites chez le psychologue scolaire, sans pour autant parvenir à aller mieux. «Aller mieux» d’ailleurs, est-ce que cela a un sens? Un midi, il se dirige comme à son habitude sur le toit de son lycée parce que «ça doit être impressionnant de sauter». Mettre fin à ses jours? Probable ce jour-là.

Violet, elle, « la jeune fille perdue, fragile, brisée et essayant de s’en sortir malgré tout » se rend ce matin-là sur le toit du lycée. Contrairement à Finch, elle avait bien l’intention de sauter. Elle n’y avait jamais vraiment réfléchi, mais elle ne voyait pas d’autre solution.

Les regards de Finch et Violet se croisent. Finalement, personne ne saute. Est-ce Finch qui a sauvé Violet ou est-ce Violet qui a sauvé Finch? Voyez-vous, je me le demande encore. Et c’est là toute la beauté de ce livre, ces ado se sauvent mutuellement.

Ce livre a été pour moi un énorme coup de poing. Le début, le milieu, la fin, je me demande encore quel moment m’a le plus coupé le souffle. C’est rare qu’un livre me secoue autant, me faisant réfléchir à tout en même temps, et me change. C’est comme si j’avais toujours connu Finch et Violet, comme s’ils faisaient partie intégrante de mon existence.

En bref:

Ce livre a été une révélation et je ne cesserai de vous le recommander. Finch et Violet sont deux personnes extraordinaires et la plume de Jennifer Niven est devenue incontournable; simple et poignante. 

« Crétin. Bon à rien. Voilà les mots que j’ai entendus toute ma vie. Les mots que je fuis en courant, parce que, si je les laisse me rattraper, ils vont enfler, me remplir tout entier, et tout ce qu’il restera de moi ce sera crétin, bon à rien, crétin, bon à rien, crétin, bon à rien, fêlé. »

Ma note: 5/5

Publicités

3 commentaires sur « [Chronique] Tous nos jours parfaits »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s