[Chronique] Confusion

Auteur: Cat Clarkeconfusion

Éditeurs: Robert Laffont

Collection: R

Date de parution: 18 Octobre 2012

Pages: 419 pages

ISBN: 978-2221127179

Résumé: Grace, 17 ans se réveille enfermée dans une mystérieuse pièce sans fenêtres, avec une table des stylos et des feuilles vierges. Pourquoi est-elle là ? Et quel est ce beau jeune homme qui la retient prisonnière ? Elle n’en a aucune idée. Mais à mesure qu’elle couche sur le papier les méandres de sa vie, Grace est frappée de plein fouet par les vagues de souvenirs enfouis au plus profond d’elle-même.

Mon avis

On peut dire que ce roman porte bien son titre; Confusion. C’est exactement ce que j’ai ressenti quand j’ai lu ce livre, de la confusion. Toutes les questions que je me posais me rendaient confuse. Ce roman ne vous laissera pas indifférent.

Ce roman nous parle de Grace, une adolescente qui se retrouve enfermée dans une pièce blanche. Elle est habillée en blanc, les murs sont blancs, la table est blanche, les canapés sont blancs, bref: tout est blanc. Excepté une chose: les stylos posés sur la table près des feuilles. Et évidemment, pour combler le blanc, Grace se met à écrire.

La jeune fille nous raconte son passé; et il n’y a rien de très heureux dans ce dernier. Au fur et à mesure du roman, elle se rend compte de différentes choses, se pose pleins de questions -dont la plus évidente « Est-ce que je vais mourir?« – et fini par découvrir la les vérités.

Parlons-en de ces vérités. Elles étaient pour la plupart aisément devinables. Et ça m’étonne de la part de Cat Clarke, elle qui est d’habitude si avare d’indices. Cependant, LA vérité finale m’a fait tomber de très haut. C’était totalement rationnel, mince, pourquoi n’y avais-je pas pensé plus tôt?

Cat Clarke ne m’a donc pas déçue. Elle a donné des réponses évidentes mais inattendues, qui permettaient de bien clôturer son roman, en nous laissant tout de même une liberté d’émettre des hypothèses supplémentaires.

J’ai adoré suivre Grace, et voir l’histoire de son point de vue m’a transpercé de toutes parts. Ses moments de joies m’éclairaient et ses nombreux moments de désespoir venaient donner une noirceur dans le roman. Une noirceur bien présente, qui me faisait par moments étouffer; je culpabilisais à chaque fois que Grace était malheureuse.

Le roman est bien rythmé malgré quelques longueurs et passages qui donnaient une impression de répétition et semblaient être superflus. Le roman est ponctué de flashback et je m’embrouillais parfois entre le présent et le passé.

Et encore une fois, j’ai vraiment été touchée par la façon dont l’auteure nous parle de sujets difficiles. La mutilation et le suicide sont deux sujets « tabous« ; difficile donc de mettre un mot sur chaque émotion que l’on peut ressentent face à ces sujets. Et pourtant Cat Clarke a parfaitement réussi. Elle s’est glissé dans la peau de notre héroïne et a abordé ces sujets avec honnêteté et sincérité. Elle considérait le lecteur, et ne le prenait clairement pas pour un imbécile.

En bref

Ce roman m’a tellement fait mal. Il ma remué et chaque mot me transperçait. Cat Clarke a une écriture simple mais tranchante. Les sujets abordés étaient très bien exploités par l’auteur même si l’atmosphère était étouffante et pesante.

« L’avenir peut être vraiment effrayant, parfois, surtout quand on a du mal à croire qu’on puisse avoir autant de chance ici et maintenant. »

Ma note: 4/5

Publicités

4 commentaires sur « [Chronique] Confusion »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s