SPISAK I – Un mélange de fantastique et d’historique épatant

Auteur: Maryse Charbonneauspisak.jpg

Éditeurs: Carte Blanche

Collection: /

Date de parution: 2 mars 2016

Pages: 512 pages

Prix: 30$

résumé

À l’hiver 1566, Graigor Spisak, un père de famille fuyant la guerre en Hongrie perd le contrôle de sa vie lorsqu’il accepte le poste de précepteur privé pour le fils d’un riche Seigneur. Combattant le deuil de son ancienne vie, Graigor, vivant désormais dans la clandestinité avec ses nouveaux maîtres, s’adapte à sa condition d’Immortel, succombe à ses passions et choisit de ne plus jamais abandonner ceux qu’il aime. Mais vivre éternellement n’est pas qu’un joli rêve.

  • Je remercie énormément l’auteure pour m’avoir permis de découvrir son roman, et de m’avoir fait rencontrer Martial.

mon avis.png

Lorsque l’auteure m’a proposé de recevoir son roman, j’ai longuement hésité. J’essaie de n’accepter que des romans susceptibles de me plaire (généralement des romances, ou des romans YA). Cependant, les excellents avis qui circulaient sur ce roman (et qui étaient tous unanimes), m’ont interpellée (moutoooon). J’ai donc voulu découvrir ce roman dont je ne savais rien, mais qui m’attirait déjà. Je vous le donne en mille : c’est un coup de cœur. Conclusion: cette lecture m’a donné envie de diversifier mes horizons littéraires et de ne pas enchaîner bêtement romance sur romance. L’auteure m’a sortie de ma zone de confort, et je la remercie un milliard de fois.

L’histoire commence en 1566 alors que Graigor Spisak quitte sa Hongrie natale pour se réfugier en Autriche avec sa femme et ses trois enfants. Une fois là-bas, il rencontre un clan de riches Seigneurs. Le chef de ce clan lui propose de devenir le précepteur de son fils. Graigor accepte, et découvre alors que ce clan est constitué d’Immortels. Il est alors confronté à un choix déchirant: mourir ou abandonner sa famille. Graigor choisit la deuxième option, à savoir de devenir un Immortel, et s’intègre progressivement dans ce grand clan si soudé.

Par où commencer? Commençons par le point qui m’a le plus séduite: les personnages. Il y en a beaucoup, et au début ça peut sembler assez difficile de s’y retrouver (mais on s’y habitue très rapidement). Tout les personnages sont construits (chacun a un passé et une personnalité qui lui sont propre). On suit beaucoup de personnages, même si on se concentre sur Graigor. J’ai énormément aimé suivre ce personnage, qui est très généreux, très attaché aux personnes qu’il aime, qui ne manque pas de courage, mais qui -malgré toute la barbarie- reste humain. J’ai de plus a-do-ré la romance entre lui et Martial, un jeune allemand (enfin « jeune » de plusieurs centaines d’années) qui m’a TOTALEMENT séduite. Cette romance était parfaitement dosée, et tellement unique! Je suis tombée totalement amoureuse de Martial, qui est très touchant et qu’on apprend doucement à découvrir. Bref; carton plein pour les personnages imaginés par Maryse Charbonneau, qui ne manquent pas d’originalité et qui sont tous très attachants.

Le second point qui m’a plu est le nombre d’intrigues et de mystères mis en place durant tout le roman. Que ce soit sur le passé des personnages, sur le côté fantastique de l’histoire avec les esprits et les fantômes, ou sur les relations entre les personnages; il y en a pour tous les goûts. Je ne me suis jamais ennuyée, j’ai toujours été captivée par l’univers, les pays et coutumes du XVIe siècle décrits par l’auteure (bon, j’aimerai malgré tout qu’on m’explique les coutumes du clan, parce que les relations incestueuses, très peu pour moi). Sincèrement, je me demande si Maryse Charbonneau n’est pas elle aussi une Immortelle tellement tout semble si vrai. J’ai appris des tonnes et des tonnes de choses rien qu’en lisant ce livre, mais ça ne m’a jamais semblé être trop lourd ou trop pesant. Plusieurs langues sont mélangées dans ce roman (ich liebe Deustch), plusieurs pays sont décrits, et j’ai adoré ce côté historique si réel et si bien dosé. 

Le dernier point est l’écriture de l’auteure. Juste; fabuleuse. Elle maîtrise totalement l’histoire, et la narre merveilleusement bien. J’avais l’impression d’y être, tout simplement. J’étais immergée dans cet univers, avec ces personnages que j’aime tant, j’oubliai tout ce qu’il se passait autour de moi. J’étais dedans, j’étais bien et je voyageais. Qu’est-ce que qu’on peut attendre de plus d’un livre? De plus, l’auteure dépeint parfaitement les émotions de Graig (parce que l’histoire est de son point de vue), et ne fait jamais dans le « trop ». Les sentiments sont très bien décrits, c’est beau, c’est une ode à l’amour et une hymne à l’espoir. C’est humain, c’est délicat, c’est doux et parfois violent. Plus que de découvrir un livre, j’ai découvert une auteure qui a une plume qui a réussi à me transporter et à me faire oublier tout le reste. J’attends la suite avec impatience, et j’espère que je pourrais tenir ce second tome dans mes mains très prochainement.

en bref

Un mélange d’historique et de fantastique sur un fond de romance qui a su me captiver. De nombreux personnages très bien construits et tellement attachants! Ce livre a réussi à me révéler de nouveaux horizons livresques, et à me sortir de ma zone de confort. C’est un coup de cœur, et je vous le recommande énormément.

extraits

Douze ans que je l’aimais ainsi et chaque fois c’était toujours comme la première. J’avais beaucoup aimé Helena, mais après quelques années de mariage, la passion avait cédé sa place à la routine du quotidien. L’étincelle, la flamme du début avait embrasé les bûches et il n’y avait plus qu’à entretenir le feu. Avec Martial, j’avais des ambitions de pyromane.

****

« Ah bon sang, je suis perdu quelque part entre ma tête et mon cœur… »

****

« Entre ce dont on a l’air et ce qu’on ressent, il y a souvent une marge. »

chansons

  • The sound of silence – Simon & Garfunkel (écoutez ici)
  • Flowers for Zoë – Lenny Kravitz (écoutez ici)
  • I’m so tired – The Beatles (écoutez ici)

coup de coeur

Publicités

6 commentaires sur « SPISAK I – Un mélange de fantastique et d’historique épatant »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s