MEMOREX – Un thriller qui vacille entre psychologie et action

 

memorex.jpgAuteur: Cindy Van Wilder

Éditeurs: Gulf Stream

Collection: Electrogène

Date de parution: 6 mai 2016

Pages: 400 pages

Prix: 17€

résumé.png

2022. Cela fait un an que la vie de Réha a basculé. Un an que sa mère est morte dans un attentat contre sa fondation, Breathe, qui promeut un art contemporain et engagé. Un an que son père, un scientifique de génie, ne quitte plus Star Island, l’île familiale. Un an qu’Aïki, son frère jumeau, son complice de toujours, s’est muré dans une indifférence qui la fait souffrir. Le jour de ce sinistre anniversaire, la famille est réunie sur l’île : c’est le moment de lever les mystères, les tabous, les rancœurs que Réha ressasse depuis un an.

  • Je remercie vraiment les éditions Gulf Stream pour l’envoi de ce roman.

mon avis

J’ai encore le cœur qui bat à cent à l’heure quand je repense à ce livre. Une chose est sûre ; il m’a impressionnée. Littéralement. J’ai rarement été aussi impliquée dans un roman ; et par cela j’entends que j’ai rarement été aussi transportée à l’intérieur même des pensées du protagoniste, je n’ai jamais ressenti cette peur face aux dangers, ces battements ininterrompus et trop diligents que produisait mon cœur à chaque page. « Memorex » fait partie de ces livres qui ne nous laisse aucun répit ; un vrai page turner.

Dans « Memorex », Cindy Van Wilder nous projette en 2022. Il y a un an, Réha a perdu sa mère dans un attentat contre sa propre fondation, Breathe. Il y a un an, Réha a vu sa mère mourir dans ses bras. Il y a un an, son père s’est retranché sur Star Island, l’île où Réha a toujours vécu, et ne sort pas de son laboratoire. Il y a un an, Aïki, le frère jumeau de Réha dont elle était si proche, s’est éloigné d’elle, et se cache sous une attitude désinvolte. Aujourd’hui, Réha est de retour sur Star Island, pour commémorer la mort de sa mère. Et tout ce qu’elle pensait connaître se délite, lui échappe, tombe en morceaux.

J’ai trouvé que la première partie de ce roman était principalement axée sur la psychologie de notre personnage principal. Ça fait un an que l’univers de Réha s’est effondré, et les stigmates sont encore visibles en elle. On ressent son désespoir, son incompréhension, sa tristesse comparable à une abysse. Et c’est beau. Tragique, sombre, et sans une touche d’espoir ; l’auteure a su amplifier la noirceur du récit, sans pourtant faire dans le cliché. Puisque l’héroïne est tout sauf lisse et parfaite ; elle est dévastée, en ruine, perdue, elle a peur, elle évite les contacts avec les autres, répond parfois sèchement, cache au fond d’elle sa détresse. Cindy van Wilder a introduit doucement Réha, et nous a par conséquent permis de découvrir progressivement son passé, ses incertitudes, ses sentiments et ses émotions.

Ce fort côté psychologique cède ensuite sa place à un huit clos glaçant, électrisant. Ce fut ma partie préférée. On ressent toute la tension entre les membres de la famille. Les secrets inavoués forment un barrage qui ne cesse de s’amplifier, et qui rajoute du suspense au roman. Parce qu’un des points forts de ce récit selon moi, c’est cela : le suspense, notre envie intarissable de tourner les pages, encore et encore, jusqu’à tout savoir. De plus, l’histoire est du point de vue de Réha, nous plongeant dans une mer de mystères, un océan de secrets, une rivière de silence. On apprend avec elle et en même temps qu’elle tous les secrets inavoués de son père, son oncle, son frère. Et on reste sidéré ; la bouche grande ouverte devant notre roman, parce que le final est grandiose.

Le récit se déroule en 2022, donc forcément, l’auteure explore la science et les avancées technologiques caractéristiques de ce saut temporel. J’ai trouvé le sujet bien abordé, quoique légèrement relayé au fond de l’intrigue. On explore un peu les expériences sur la mémoire, et j’ai trouvé cet aspect là, ce très léger côté science-fiction, bien dosé. On est plus sur un thriller psychologique que sur un roman d’anticipation, et j’ai préféré, puisque c’est légèrement futuriste, sans trop l’être. L’auteure ne se concentre donc pas excessivement sur cette avancée technologique, et n’omet donc pas les sentiments des personnages, et l’intrigue en elle-même.

J’ai adoré la plume de Cindy Van Wilder, vraiment. Un peu brute, puissante ; comme les émotions des personnages. Le rythme est effréné, les mots fusent à une vitesse impressionnante. Les phrases sont entrecoupées et courtes, ce qui rajoute un côté tranchant, rapide. L’auteure a su maîtriser ses différentes narrations ; que ce soit les pensées des personnages, les actions qui s’enchaînent sans nous donner le temps de souffler, les dialogues -qui ne sont jamais creux et qui cachent toujours indices, la science légèrement futuriste, les relations entre les personnages, elle a toujours su maîtriser son récit, et nous montrer de multiples facettes de son écriture et de son talent, qui est évident.

en bref.png

Un récit mené tambour battant, entrecoupé de passages psychologiques voire philosophiques, et qui nous fait réfléchir aux dérives du progrès. La noirceur présente dans ce roman était savamment dosée, et tous les indices disséminés avec une précision chirurgicale. Les relations entre les personnages sont très bien exploitées, et les sentiments magnifiquement bien retranscrits.

extraits.png

Puis j’ai réalisé que la haine ne m’était d’aucun secours. Qu’elle me ramenait toujours au passé alors que je voulais désespérément avancer.

****

Colère. Colère envers moi, envers lui, envers ceux qui l’ont aidé. Dégoût.
Et, sous ces couches successives, tel un océan ne dévoilant pas ses dangers, un chagrin dévorant. Une flamme sombre, un feu de brousse qui continue de brûler, d’anéantir tout sur son passage, terre noircie, devenue stérile, qui n’a plus rien à donner.

chansons.png

  • Ben’s not right (The Maze Runner) – John Paesano (écoutez ici)
  • Californiacation – Red Hot Chili Peppers (écoutez ici)
  • Do I Wanna Know ? – Arctic Monkeys (écoutez ici)

manote5.png

Publicités

2 commentaires sur « MEMOREX – Un thriller qui vacille entre psychologie et action »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s