MIRROR MIRROR – Affrontez votre reflet

mirror mirror

Auteur: Cara Delevingne et Rowan Coleman

Éditeurs: Hachette

Collection: /

Date de parution: 4/10/2017

Pages: 414 pages

Prix: 18,00€

 

résumé

Red a une mère alcoolique et un père absent.
Le frère de Leo l’entraîne sur une pente sombre et violente.
Rose se réfugie dans les bras des garçons et dans l’alcool pour noyer ses mauvais souvenirs.
Naomi fugue à la recherche d’une liberté qui lui échappe.
Ils sont seuls contre le monde… Jusqu’au jour où ils se réunissent pour former un groupe. Avec Mirror, Mirror, ils peuvent enfin être eux-mêmes.
C’est alors que Naomi disparaît. On la retrouve des semaines plus tard, au bord de la mort, dans la Tamise. La police pense à une tentative de suicide. Ses amis sont dévastés. Comment ont-ils pu ne pas remarquer qu’elle allait si mal  ? Connaissaient-ils vraiment Naomi  ? Se connaissent-ils vraiment  ?

  • Je remercie les éditions Hachette pour l’envoi de ce roman !

mon avis

Cara Delevingne, c’est un peu la it girl de notre époque. Bien que je ne la suive pas, son nom devient récurent, et tout le monde l’a déjà vue au moins une fois. Lorsque j’ai vu qu’elle sortait un roman – et pas une biographie à l’instar de Nabilla (ouf) – j’ai été intriguée. Mannequin, actrice, et maintenant auteure ? Je tiens à préciser que le livre a été co-écrit avec Rowan Coleman, autrice qui n’a qu’une infime partie de la couverture du livre – le nom de Cara Delevingne étant même plus important que le titre lui-même. J’avais l’impression qu’on vendait davantage l’auteure que le roman en lui-même, mais je ressors de ma lecture contente de lui avoir laissé une chance. « Mirror Mirror » ne laissera pas un souvenir indéfectible dans ma mémoire, mais c’était une bonne lecture qui faisait réfléchir sur certains points.

Dans ce livre, nous suivons Red, Léo, Rose et Naomie, quatre adolescents qui ont chacun de lourds problèmes. Grâce à leur professeur, ils montent un groupe de musique – Mirror Mirror. Ce groupe les rapproche, et lie les quatre jeunes d’une amitié indéfectible. Un jour, Naomie disparaît. On la retrouve quelques temps après, dans la Tamise, presque morte. Red va alors mener une enquête avec la sœur de Naomie, Ash, afin de comprendre ce qui lui est arrivé, quitte à déterrer une sombre et tragique vérité. Oserons-t-ils affronter leur propre reflet, et dévoiler leurs secrets ?

Il y a un panel de personnages dans « Mirror Mirror ». Leurs passés sont tous tellement improbables que j’ai trouvé qu’ils étaient clichés au possible. Le personnage de référence est Red ; mère alcoolique, père absent, à la recherche de son identité, ce personnage a de nombreux secrets. Il sait rester lucide durant le roman, son point de vue est agréable mais pas transcendant. Rose quant à elle se noie dans l’alcool et les garçons pour oublier son passé. Clairement ; je n’ai pas aimé ce personnage. Je l’ai trouvée égoïste, imbue d’elle-même, et même si on la décrit comme « fragile et forte », je l’ai juste trouvée pénible. Léo est lui entraîné par son grand frère, désormais en prison, sur une mauvaise pente. Ce personnage était sympa, mais franchement pas incroyable. On suit Naomie à travers des flash backs, et c’est drôle que le personnage que l’on voit le moins soit le plus travaillé. Je l’ai beaucoup aimée ; son côté je m’en foutiste,  sa force, son style décalé. Sa sœur, Ashira, avec qui Red mènera l’enquête, est aussi un personnage que j’ai aimé ; geek énigmatique, génie de la technologie. Il y a enfin les parents des héros, qu’on survole parfois, et également le professeur qui a poussé les quatre adolescents à créer le groupe « Mirror Mirror » et qui est très présent pour eux. En bref, des personnages variés quant à leur âge mais au final, très similaires. L’aspect improbable de cette accumulation de lourds passés m’a rapidement fait lever les yeux au ciel.

Cependant, j’ai davantage aimé les relations entre les personnages. Au premier abord, on pourrait croire qu’elles sont faciles et stéréotypées – même si la fin est assez prévisible – mais elles se révèlent au final plus complexes que j’aurais pu le penser au début. Ils entretiennent tous des rapports différents entre eux ; Red ne sera pas la même personne avec Rose qu’avec Léo par exemple. Ces différentes relations évoluaient, se complexifiaient au fil du roman, de nouvelles se créaient ; j’ai réellement vu l’évolution des personnages à travers ces rapports. Le livre est d’ailleurs davantage construit sur cela que véritablement sur l’enquête. « Mirror Mirror », c’est un livre qui montre la constante évolution d’adolescents qui se cherchent, qui se perdent, qui se trouvent, qui affrontent la vie, qui tombent amoureux, qui se battent pour leur amitié. Ce livre est véritablement l’histoire de l’adolescence, et je pense que l’on peut tous se retrouver dans l’un des personnages. Le roman prône aussi la différence ; cela s’exprime d’abord par le style des personnages, mais aussi par leurs caractères qui leur sont propres. Cara Delevingne a réussi à influencer son lecteur, qui s’identifie aux personnages, et à le porter pour qu’il se trouve lui-même. Un roman qui véhicule de beaux messages, donc, et qui encourage même les lecteurs à s’assumer pleinement.

Le roman est assez plat ; je ne me souviens que de deux twists marquants ; un au milieu du roman, et un à la fin. Pour le premier, j’ai été surprise, puis déçue. Il faut dire que je venais de lire un livre qui avait exactement la même révélation comme plot principal. Je me suis longtemps demandé – et je me demande encore – quel était l’intérêt de ce twist. Si cela a un sens, il m’échappe. Certes, ce « revirement » m’a prise par surprise mais, au final, était-ce un véritable revirement ? Parce que pour moi, ça n’a rien changé. J’ai simplement eu l’impression que l’auteure voulait placer un élément de surprise avant la fin du livre. Le twist final quant à lui m’a beaucoup plus séduite. Je l’ai deviné deux lignes avant qu’il ne soit révélé, mais on ne peut pas tout avoir. J’ai aimé cette révélation et je l’ai trouvée assez ingénieuse. C’était un des seuls moyens de nous surprendre en clôturant l’histoire. Je ne me serai jamais doutée en commençant ce livre ce qu’il était arrivé à Naomie ; c’est terrifiant, et bien mis en place. Je n’avais pas souvent vu ce sujet dans des livres et je trouvais cela bien qu’il soit abordé par Cara et Rowan. 

L’écriture des deux auteurs est telle que je me l’imaginais. Pour être honnête, j’ai davantage aimé le fond que la forme. C’est une écriture semblable à beaucoup d’autres dans les young adult. Le genre d’écriture qu’on qualifie de fluide et simple, pour ne pas dire trop simple. Légère, en somme, mais néanmoins propre. Cela permet de plus s’attarder sur l’enquête et les personnages, véritable sujet du roman. Les pages se tournent rapidement, on ne se pose pas de question : on fonce, tête baissée – quitte à se faire surprendre. Je conclurais en disant que j’ai passé un bon moment avec « Mirror Mirror », et que je mentirais si je disais que je n’avais pas d’à priori avant de le commencer – mais que je me suis pris au jeu au final. Je l’ai lu par curiosité, et je suis contente que pour une fois elle ne m’ait pas fait défaut. Malgré ses failles, ce roman peut être bénéfique et influencer d’une bonne façon ses lecteurs, et vous fera passer indubitablement un bon moment.

en bref

Un roman qui véhicule de beaux messages, avec des héros qui apprennent à s’assumer, à qui on peut facilement s’identifier. Une écriture très simpliste qui laisse toute la place au récit. Un roman à lire si vous voulez passer un bon moment – dépassez vos préjugés et laissez-vous prendre au jeu.

extraits

«La normalité, voyez-vous, c’est simplement d’être ce que l’on aspire à être.»

__

«Je suis ce poète, ou cet artiste, destiné à ne connaître que du malheur en amour. Les sentiments que j’ai ressentis en présence de Rose, toute à l’heure, m’ont fait perdre pied.»

__

«A cet instant, j’aimerais brûler sur place, disparaître dans un tourbillon de flammes et de cendres. Ce serait parfait. Et pourtant non, je reste là, un tas de chair et de terminaisons nerveuses cloué sur place.»

chansons

manote3

Publicités

4 commentaires sur « MIRROR MIRROR – Affrontez votre reflet »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s