playlist – eleanor and park ; rainbow rowell

edu-grande-81410.jpg

j’ai lu « eleanor and park » il y a longtemps. mais cette romance fait toujours partie de mes livres favoris. je n’ai jamais lu de roman comme celui-ci depuis. le livre se passant pendant les années 80′, il y a beaucoup de références musicales trop dingues, et c’était impossible de ne pas faire une playlist sur ce livre ! j’ai choisi des groupes mentionnés en majorité dans le roman, mais j’aurais pu en citer des dizaines d’autres.

soundtrack

i – love will tear us apart ; joy division

je pense avoir déjà mentionné cette chanson dans une de mes précédentes playlists, mais cette chanson a une place tellement importante dans le livre qu’elle devait figurer ici aussi. je pourrais me nourrir uniquement de joy division ; je tombe amoureuse de la voix de ian curtis chaque fois que je l’écoute.

« just that something so good
c’est juste que quelque chose d’aussi bien
just can’t function no more
ne peut simplement plus fonctionner »

ii – heart and soul ; joy division

parce que je ne pouvais décemment pas ne nommer qu’une chanson de ce groupe (surtout la plus célèbre), je place furtivement heart and soul, qui se mêle parfaitement au livre. c’est une de mes préférées ; elle sublime l’album closer (de toute manière cet album est sublime).

« soulless and bent on destruction
sans âme et attiré par la destruction
struggle between right and wrong
étranglé entre le bien et le mal »

iii – how soon is now ; the smiths

c’est eleanor qui porte au début du roman un t-shirt des smiths, et qui avoue ensuite ne jamais avoir écouté. c’est grâce à ce livre que j’ai découvert cette chanson, et les smiths en général car je ne m’y intéressais pas (pour ma défense j’étais jeune et totalement obsédée par kurt cobain). un classique de la musique, un classique de eleanor and park.

« I am human and I need to be loved
je suis un humain et j’ai besoin d’être aimé
just like everybody else does
comme n’importe qui d’autre

iv – the killing moon ; echo & the bunnymen

un autre des groupes emblématiques du livre ; echo & the bunnymen. pareil, un groupe que j’ai découvert grâce à rainbow rowell. je n’ai écouté que cinq ou six chansons, mais j’ai bien aimé. malgré tout, j’adore the killing moon, et je la trouve parfaite pour l’ambiance du livre.

« in starlit nights I saw you
dans les nuits étoilées je te voyais
so cruelly you kissed me
si cruellement tu m’embrassais »

v – i want to hold your hand ; the beatles

on revient sur un domaine que je maîtrise (partiellement) ; les beatles. j’écoutais déjà leurs chansons bien avant de lire eleanor and park. les beatles est le groupe britannique emblématique du livre. il y a environ un demi million de leurs musiques que j’aurais pu mettre mais i want to hold your hand résume tellement bien le début du bouquin !

« I think you’ll understand when I tell you that
je crois que tu comprendras quand je te dirai que
I wanna hold your hand
je veux tenir ta main »

vi – kyoto song ; the cure

pourquoi une chanson aux allures japonaises pour un livre qui se passe aux états unis ? je me suis moi-même posé la question, avant de me rappeler que kyoto song était une merveille des cure et qu’elle était bien à sa place dans cette playlist. je ne pense pas que kyoto song soit une des plus connues de cure mais c’est en tout cas une de celles que je préfère.

« it tells me how it feels to be new
ça me dit comment on se sent d’être nouveau
and every voice belongs
et chaque voix appartient »

vii – bad ; u2

park voue un amour tellement énorme à u2 que j’ai été obligée de vouer le même amour à ce groupe. et punaise, it sucks ! quand j’ai lu eleanor & park je respirais u2, je mangeais u2, je vivais u2. bad est une chanson que j’aime énormément, et j’ai pu en découvrir beaucoup d’autres grâce à ce livre.

« this desperation, dislocation
cette dévastation, cette dislocation
separation, condemnation
séparation, condamnation »

viii – then she appeared ; xtc

le roman s’ouvre sur la phrase « xtc ne pouvait pas faire disparaître les débiles au fond du bus ». then she appeared est la première chanson que j’ai écouté pour le livre. je la trouve différente des autres citées. directement, j’ai aimé le livre. qu’est-ce que j’ai aimé le livre. commencer par un groupe aussi top que xtc annonce tout le livre.

« and the moon which formerly shone 
et la lune qui brillait autrefois 
suddenly just packed its bags 
tout d’un coup juste a fait ses valises »

ix – needle in the hay ; elliott smith

ok c’est années 90′ mais je suis très récemment et très rapidement tombée amoureuse de elliott smith, donc je suis un peu obsédée par lui, et cette chanson est tellement en accord avec la fin ! je termine sur une touche assez sombre mais tellement belle, needle in the hay est une chanson que j’aurais aimé écouter pendant ma lecture de eleanor and park.

« I’m taking the cure so I can be quiet
je suis en train de me soigner alors je peux être silencieux
whenever I want
quand je veux »

[si vous avez d’autres chansons à conseiller ou si vous connaissez certaines que j’ai citées n’hésitez pas à le dire en commentaire ! j’espère vous recroiser entre deux pages]
ju’

 

Publicités

Un commentaire sur « playlist – eleanor and park ; rainbow rowell »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s