chronique – royales ; camille versi

royales1.jpg

auteur: camille versi
éditeur: hachette
collection: /
pages: quatre cent deux

résumé

margaret est la princesse parfaite, adorée de tous les anglais. Généreuse, intelligente, polyglotte, cavalière émérite, menant de front des études de littérature, de politique et d’histoire par correspondance… son secret ? margaret n’existe pas vraiment. elles sont seize. seize sœurs. seize clones, éduquées à la perfection, créées pour faire rêver un royaume. mais les temps ont changé… sur seize clones, il ne devra rester qu’une princesse.

  • je remercie les éditions hachette pour l’envoi de royales !

mon avis

dès l’annonce de sa sortie, j’ai été très intéressée par royales. sa couverture psychédélique promettait quelque chose d’original, de mystérieux. son résumé était innovant. un peu bizarre. mais très ingénieux. et c’est ce que royales est : bizarre, mais ingénieux. si j’ai été charmée par la trame de départ, j’ai pourtant eu parfois du mal à avancer, à cause de quelques longueurs.

dans ce livre on suit may, et ses quinze autres sœurs. elles sont toutes le clone de la princesse margaret, descendante du trône d’angleterre. elles sont, à seize, la princesse. chacune est spécialisée dans un domaine qui lui est propre. l’équitation, la danse, la littérature… les princesses vivent dans un bunker sous le palais. personne ne les connaît. personne ne sait qu’elles existent. c’est le plus gros secret de l’état. le but : créer une princesse parfaite, pour avoir la confiance du peuple. mais la vie au bunker est terminé : la reine veut marier la princesse. et parmi les seize princesses margaret, il n’en restera plus qu’une.

c’était très intelligent de penser à une telle configuration. chaque détail est expliqué, camille versi a du verser un travail monstre pour réussir à tout justifier. c’était vraiment bien construit, c’est un premier roman très prometteur. c’était bien écrit, vraiment. j’ai été surprise de trouver une écriture très propre et soignée — je pensais que l’autrice s’attarderait davantage sur l’intrigue que sur l’écriture. il y a de l’action, mais pas assez selon moi. il y a des moments de vide. je m’ennuie rarement dans un livre — j’ai lu royales en une seule journée — mais malgré cela, j’avais l’impression de me forcer à continuer parfois, pour avoir la fin de l’histoire. j’ai beaucoup aimé les deux tiers du roman, mais le dernier tiers m’a laissée sceptique — c’était long, assez répétitif, sans trop d’action. un peu trop politique à mon goût, aussi. cet aspect m’a fait penser à la sélection de kiera cass ; la dose de politique était mieux régulée dans ce dernier. c’était intéressant, mais peut être trop assommant.

les personnages sont nombreux dans ce livre, mais identifiables grâce à une liste au début du livre. on ne se concentre cependant pas sur toutes les sœurs ; on connaît vraiment environ cinq clones. cependant, on remarque bien que les clones ont chacune leur caractère, ce qui nous permet de les différencier. may était un bon personnage, mais ça s’arrêtait là pour moi. elle aime la littérature, elle est sérieuse, gentille. trop. à certains moments elle est surprenante. mais parfois elle est juste insupportablement trop gentille. elle fait des choses que personne ne ferait — ça enlève un peu à la véracité du récit. j’ai préféré d’autres de ses clones, même si on ne s’attarde pas vraiment sur chacune. c’est une des difficultés majeures avec un livre contenant beaucoup de personnages ; soit le livre est assez court, auquel cas les personnages ne seront pas tous développés, soit le livre est long, et les personnages peuvent alors être bien développés. pour moi, les personnages font la richesse du livre, on livre sans personnage n’est pas envisageable. j’aurais préféré avoir des personnages plus profonds, quitte à agrandir un peu le livre.

il y a plusieurs retournements de situation dans royales. le résumé promet déjà une belle intrigue, mais il y a d’autres révélations dans le livre, dès le début. l’auteure installe rapidement son récit, et accroche le lecteur. la fraternité, la famille, la rébellion ne sont pas les seuls sujets abordés. il y a évidemment une romance — que je n’attendait pas forcément en commençant le livre. elle était assez bien amenée — et elle m’a fait penser un peu à celle de l’héritière de kiera cass. on ne s’attarde pas réellement dessus, elle ne prend pas le dessus sur l’intrigue, elle vient simplement s’ajouter doucement. elle est mignonne, mais pas transcendante.

j’ai adoré la toute fin du livre. elle se suffit en elle-même, et je l’ai trouvée travaillée. je n’avais pas vu certains éléments venir, et je trouve qu’elle n’était pas vraiment prévisible — en tout cas je n’ai rien vu venir. j’étais très contente de lire en livre sans avoir anticipé sa fin. c’est vraiment une belle chose de la part de camille versi ! je suis heureuse d’avoir lu ce livre qui est très original. malgré des petits défauts pour moi, j’ai aimé ma lecture, et je ne manquerai pas de regarder les nouvelles parutions de camille versi. c’est un premier livre prometteur.

en bref

un livre très original, avec une excellente idée de départ, malgré des longueurs qui coupent le rythme du livre. des personnages aux caractères tranchés, et une belle écriture. c’est une bonne découverte !

citations

“l’amour ne marche pas comme ça, margaret. l’amour sait pardonner. il ne blesse pas ni n’enferme, il entoure et porte.”

___

“je frappe ma paume contre la sienne, et nous nous levons, prêtes à relever le nouveau défi qui s’offre à nous. je plains la princesse margaret si elle avait été seule. moi, j’ai quinze sœurs sur lesquelles je peux compter, et rien ne peut nous résister.”

musiques lors de ma lecture

god save the queen – sex pistols

i feel fine – the beatles

fin de siècle – noir désir

3/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s