“je n’existais plus que par vous, et pour vous.”

quote2

dévoré par un amour sans espoir, j’implore votre pitié et ne trouve que votre haine : sans autre bonheur que celui de vous voir, mes yeux vous cherchent malgré moi, et je tremble de rencontrer vos regards. dans l’état cruel où vous m’avez réduit, je passe les jours à déguiser mes peines et les nuits à m’y livrer ; tandis que vous, tranquille et paisible, vous ne connaissez ces tourments que pour les causer et vous en applaudir. cependant, c’est vous qui plaignez, et c’est moi qui m’excuse.

– les liaisons dangereuses ; laclos

Publicités

“c’est soi-même que l’on abîme le plus, quand on fait souffrir quelqu’un.”

rawpixel-com-247361.jpg

“l’amour est une catastrophe magnifique: savoir que l’on fonce dans un mur et accélérer quand même; courir à sa perte, le sourire aux lèvres; attendre avec curiosité le moment où cela va foirer. l’amour est la seule déception programmée, le seul malheur prévisible dont on redemande.”

– l’amour dure trois ans ; frédéric beigbeder

“on aime vraiment le jour où l’on ne sait plus pourquoi.” – pas exactement l’amour ; arnaud cathrine

maria-shanina-262698.jpg

“et il ne pourra pas résister plus longtemps : il finira par admettre qu’il a relégué son amour pour moi tout au fond de lui, alors il ira, il y trouvera notre amour inchangé quoique blessé d’avoir été écarté, il lui fera signe de le suivre, il remontera à la surface des vivants avec lui, il empoignera cet amour et le remettra à la place qu’il n’aurait jamais dû quitter, la place du cœur.”

– à la place du cœur ; arnaud cathrine

“je me demande si je suis l’ombre criblée de trous de la personne que j’étais avant.” – insaisissable ; tahereh mafi

celso-405219.jpg

“la lune est une compagne fidèle.

elle ne te quitte jamais. elle veille, tenace, connaît nos parts d’ombre et de lumière, change au gré de nos humeurs. chaque jour, elle offre une version différente d’elle même. tantôt faible et blême, tantôt forte et resplendissante. la lune sait ce que c’est d’être humaine.

incertaine. seule. grêlée d’imperfections.”

– insaisissable ; tahereh mafi

“les fleurs, c’est bien trop fragile. ça fane et ça pourrit, c’est éphémère comme un serment qu’on ne tient pas.” – phobos ; victor dixen

ferouk-bouazza-165786.jpg

“il a dit que tu étais comme une géante rouge – tu sais, ces étoiles en fin de vie qui s’enflamment, qui rougissent, et qui brûlent tout leur système solaire autour d’elle en mourant ?” – phobos ; victor dixen

« Et à cet instant là, je te jure, on était éternels. » -Le Monde de Charlie ; Stephen Chbosky

roya-ann-miller-185140.jpg

« Des fois, j’étais mal à en crever, sans raison, mais j’avais pas envie que ça s’arrête, comment t’expliquer ça ? Si ça s’arrêtait, c’était le vide, et le vide, ça me fichait la trouille pire que tout. »

– Le faire ou mourir ; Claire Lise Marguier

chanson ici ♪♪

« Comment peut-on correctement remercier quelqu’un pour les Cure ? Et là, elle s’est souvenue que Park ne connaissait pas les Beatles. » -Eleanor & Park ; Rainbow Rowell

mink-mingle-109837

« – Pourquoi tu tenais à venir ici si ça te rend triste ?
– Parce que je veux être triste, Léna. J’aime être triste. Tu aimes être triste. Elliott Smith aimait tellement être triste qu’il a écrit la bande-son de nos tristes vies, puis il est mort, histoire de nous rendre encore plus triste. »

-Il faut sauver John Lennon ; Mo Daviau

chanson ici ♪♪

 

«L’amour est fini quand il n’est plus possible de revenir en arrière.» – L’amour dure trois ans ; Frédéric Beigbeder

christian-deknock-212296

« Aussi ne saura-t-il jamais combien je l’aime. Je l’aime non parce qu’il est beau, Nelly, mais parce qu’il est plus moi-même que je ne le suis. Je ne sais pas de quoi l’âme est faite, mais la sienne et la mienne sont pareilles, tandis que celle de Linton est aussi différente qu’un rayon de lune d’un éclair ou que la neige du feu. »

Les Hauts de Hurlevent ; Emily Brontë

chanson ici ♪♪