C’est lundi que lisez-vous? #6

c'est lundi que lisez-vous

Coucou tout le monde! C’est partit pour le 6ème C’est lundi que lisez-vous? Le principe est simple: chaque lundi je vous partage mes lectures de la semaine, ma lecture en cours et ma prochaine lecture. C’est parti!

Ma dernière lecture

Marjane – Marie Pavlenko

marjane

Résumé: Les ninns ont bâti l’immense Résidence, cachée au coeur de Paris. Qui sont ces ninns dont les hommes ne soupçonnent rien ? Pourquoi Marjane est-elle obligée de fuir ce refuge où elle a grandi ? Quels lourds secrets va-t-elle découvrir ?

Mes lectures en cours

Conquise – Ally Condie

conquise

Résumé: Dans la Société, les Officiels décident.
Qui aimer. Où travailler. Quand mourir.

Anna Karénine t.1 – Léon Tolstoï

anna karénine inté

Résumé: Russie, 1880. Anna Karénine, est une jeune femme de la haute société de Saint-Pétersbourg. Elle est mariée à Alexis Karénine un haut fonctionnaire de l’administration impériale, un personnage austère et orgueilleux. Anna se rend à Moscou chez son frère Stiva Oblonski. En descendant du train, elle croise le comte Vronski, venu à la rencontre de sa mère. Elle tombe amoureuse de Vronski, cet officier brillant, mais frivole. Cette magnifique et tragique histoire d’amour s’inscrit dans un vaste tableau de la société russe contemporaine.

Ma prochaine lecture

Marquée – P.C Cast & Kristin Cast

marquée

Résumé: Un soir, après le lycée, Zoey découvre qu’elle est marquée. Une lune, le signe des vampires, vient d’apparaître sur son front. Aussitôt, sa meilleure amie la rejette, ses parents tentent de l’enfermer et son petit ami devient particulièrement collant… Zoey est terrifiée mais elle n’a pas le choix : elle doit intégrer la Maison de la Nuit, le pensionnat où vivent les futurs vampires.

[Chronique] Nous les menteurs

Auteur: Emily LockhartNous les menteurs

Éditeurs: Gallimard Jeunesse

Collection: /

Date de parution: 2015

Pages: 273 pages

ISBN: 978-2-07-066313-2

Résumé: Une famille belle et distinguée. L’été. Une île privée. Le grand amour. Une ado brisée. Quatre adolescents à l’amitié indéfectible, les Menteurs. Un accident. Un secret. La vérité.

Mon avis:

Nous les menteurs = mensonges, mensonges, mensonges, vérité, pleurs.

Les Menteurs m’ont eue. Oubliez tout ce que vous savez sur les vérités qu’on vous révèle en fin de livre. Celle-ci dépasse l’entendement. Et ce livre dépasse également tous les autres contemporains que j’ai pu lire à présent.

Mon résumé va, je sens, être très bref, car les mots me manquent. Ce livre nous parle des Sinclair, une famille distinguée, riche, heureuse; en somme, parfaite. Tous les étés elle se réunit sur son île privée, dans le Massachusetts.

Nous allons ici suivre l’histoire de Cadence, une adolescente qui fait partie de cette famille. Le 16e été aurait dû être un été classique en compagnie de ses cousins. Rien n’avait prédestiné à un drame de grande ampleur.

J’avoue avoir été au troublée par la ribambelle de personnages. C’était assez dur de savoir qui était qui, ce qui fait que je m’embrouillais assez facilement. La lecture était donc moins fluide et certains éléments moins clairs. Mais on s’y habitue forcément au bout d’un moment, et on en demande toujours plus.

Pendant tout le roman, on ne sait rien de plus que ce que sait déjà Cadence. Cette dernière ayant perdu un bout de sa mémoire, on se pose les mêmes questions qu’elle, et on cherche également à découvrir la vérité.

L’histoire d’amour, quant à elle, est justement dosée et mignonne, mais n’a en soi rien d’innovant. Elle est classique, sans en être gênante, et est d’ailleurs en partie au centre du roman.

Quand j’ai lu les trois premières parties, mon avis était très bon. J’aimais beaucoup ce livre mais ce n’était pas une lecture extraordinaire. C’est vraiment la quatrième partie qui a fait passer ce livre de « très bonne lecture » à « coup de cœur« . La vérité est retentissante et ça fait du bien. Emily Lockhart a pris un risque pour cette fin, et ne s’est pas contentée de faire une fin plate et banale, histoire de clôturer son roman. Une auteure qui ose remettre tout son livre en question, c’est rare.

En bref

Vous l’aurez compris, j’ai vraiment aimé ce livre, et notamment par sa fin. Suivre Cadence a été pour moi un véritable plaisir. Ce roman est aussi bouleversant qu’addictif, Emily Lockhart sait nous tenir en haleine. Un coup de cœur inattendu.

«Tu comprends Cady? Le silence est un vernis protecteur contre la douleur.»

Ma note: 5/5

[Chronique] Tous nos jours parfaits

Auteur: Jennifer Niventnjp

Éditeurs: Gallimard Jeunesse

Collection: /

Date de parution: 2015

Pages: 384 pages

ISBN: 978-2070663330

Résumé: Quand Violet et Finch se rencontrent, ils sont au bord du vide, en haut du clocher du lycée, décidés à en finir avec la vie. Finch est la « bête curieuse » de l’école. Il oscille entre les périodes d’accablement, dominées par des idées morbides et les phases « d’éveil » où il déborde d’énergie. De son côté, Violet avait tout pour elle. Mais neuf mois plus tôt, sa sœur adorée est morte dans un accident de voiture. La survivante a perdu pied, s’est isolée et s’est laissée submerger par la culpabilité. Pour Violet et Finch, c’est le début d’une histoire d’amour bouleversante : l’histoire d’une fille qui réapprend à vivre avec un garçon qui veut mourir.

Mon avis:

Tous nos jours parfaits. Répétez plusieurs fois ces quatre mots, imprimez-les dans votre mémoire, et ne les oubliez jamais. Ensuite courrez dans votre librairie la plus proche et, sans poser de question, achetez ce livre.

Et j’exagère à peine.

Je sens que ça va être très dûr de parler de ce livre. Tout d’abord parce que moi-même je ne sais pas ce qu’il s’est passé en moi quand je l’ai lu. Un mélange de bouleversement, d’horreur, de compassion, et de bonheur. Beaucoup de bonheur, et beaucoup d’horreur. Deux sentiments aux antipodes, et pourtant.

Ce livre nous parle de Finch, un adolescent d’apparence fêlé, bizarre, différent. Il enchaîne les visites chez le psychologue scolaire, sans pour autant parvenir à aller mieux. «Aller mieux» d’ailleurs, est-ce que cela a un sens? Un midi, il se dirige comme à son habitude sur le toit de son lycée parce que «ça doit être impressionnant de sauter». Mettre fin à ses jours? Probable ce jour-là.

Violet, elle, « la jeune fille perdue, fragile, brisée et essayant de s’en sortir malgré tout » se rend ce matin-là sur le toit du lycée. Contrairement à Finch, elle avait bien l’intention de sauter. Elle n’y avait jamais vraiment réfléchi, mais elle ne voyait pas d’autre solution.

Les regards de Finch et Violet se croisent. Finalement, personne ne saute. Est-ce Finch qui a sauvé Violet ou est-ce Violet qui a sauvé Finch? Voyez-vous, je me le demande encore. Et c’est là toute la beauté de ce livre, ces ado se sauvent mutuellement.

Ce livre a été pour moi un énorme coup de poing. Le début, le milieu, la fin, je me demande encore quel moment m’a le plus coupé le souffle. C’est rare qu’un livre me secoue autant, me faisant réfléchir à tout en même temps, et me change. C’est comme si j’avais toujours connu Finch et Violet, comme s’ils faisaient partie intégrante de mon existence.

En bref:

Ce livre a été une révélation et je ne cesserai de vous le recommander. Finch et Violet sont deux personnes extraordinaires et la plume de Jennifer Niven est devenue incontournable; simple et poignante. 

« Crétin. Bon à rien. Voilà les mots que j’ai entendus toute ma vie. Les mots que je fuis en courant, parce que, si je les laisse me rattraper, ils vont enfler, me remplir tout entier, et tout ce qu’il restera de moi ce sera crétin, bon à rien, crétin, bon à rien, crétin, bon à rien, fêlé. »

Ma note: 5/5